comment construire un mur de cloture

En plus de délimiter une propriété, construire un mur de clôture assure également la sécurité de celle-ci tout en évitant tout vis à vis. Si votre habitation n’est pas encore clôturée, ne pensez-vous pas qu’il est de l’envisager ? En tout cas, si vous êtes prêt à vous lancer, on vous dévoile à travers cet article ‘’Comment construire un mur de cloture ? ‘’

Clôturer sa maison : les différentes possibilités

Comme dit précédemment, un mur de clôture est une cloison destiné à délimiter la surface d’une maison. En plus de sécuriser cette dernière et la mettre à l’abri des regards indiscrets, le mur de clôture sert également de protection contre les aléas climatique comme le vent. Et bien entendu, celui-ci fera également office d’élément décoratif pour l’habitation.

Pour la construction d’un mur de clôture, plusieurs matériaux peuvent alors être envisagés. En effet, un mur de clôture peut être construit en pierre, en briques, en parpaings, en blocs de béton. Même une palissade en bois, un grillage, un claustra, un treillis ou un mur d’arbrisseaux peuvent être utilisés pour réaliser un mur de clôture. Tout dépend ainsi du goût, du style, de l’exigence et bien sûr du budget de tout un chacun.

Construction de mur de clôture : le processus étape par étape

Contrairement aux idées reçues, la construction d’un mur de clôture n’est pas non plus compliquée à réaliser. Il s’agit d’un projet facile à réaliser. Seulement, il faut avoir de bonnes connaissances en maçonnerie et disposer de tous les outils et matériaux nécessaires.

Réussir la construction d’un mur de clôture passe également par plusieurs étapes bien précises. Comme pour toute construction, on commence d’abord par la fondation. Afin d’afficher une solidité et faire preuve dans le temps, un mur de clôture exige avant tout des fondations bien robustes. De ce fait, il vous faudra creuser des fondations profondes d’environ 40 centimètres. C’est là que vous coulerez un béton d’environ 4 centimètres, puis poserez par-dessus le ferraillage qui sera fixé sur des cales puis le coffrage. Vous terminerez cette étape par le coulage de la semelle de béton qui permettra la répartition des charges.

Une fois les fondations sont bien sèches, vous pourrez commencer par élever le mur. Parpaing, brique, pierre, quels que soient les matériaux utilisés, disposez-les rangées par rangées, en les fixant au moyen d’un mortier. Pensez à vérifier le niveau du mur à chaque nouvelle rangée.

Maintenant que le mur de clôture est en place et bien sec, il ne reste donc plus que la finition. Ici, c’est à vous de décider du type de finition à appliquer : enduit, peinture, crépi.